Que dire des immondices qui jonchent le sol à chaque aire de stationnement ou en bordure des chemins, au milieu des vignes?
» Hier soir, à lheure où nous écrivions ces lignes, le tribunal navait pas encore rendu son délibéré.Aujourd'hui, les flixbus échange touristes qui passent sur la D6113 entre Narbonne et Béziers pourraient rajouter à ce refrain.»et le s prostituées».Mais le plus grave est bien entendu l'exploitation scandaleuse d'êtres humains.Lors de la perquisition, les gendarmes vont finir par trouver la carabine volée et le fameux pistolet à billes dans un faux plafond.Là, je lai aperçu, elle était en danger, il la menaçait avec sa carabine en lui disant sale pute.Cest quelquun (le prévenu) qui assiste, qui aide et qui protège la prostitution.Et puis, il y a aussi la captation dimages.Attentive à la préservation et à la valorisation de son patrimoine, la municipalité a mis en oeuvre la réhabilitation de la croix du pont Vieux située au niveau du troisième bec, côté Cité sur le pont Vieux.Narbonne, Carcassonne et Béziers, d'autres dans des camps de Roms de l'Aude et de l'Hérault.D'origine africaine, roumaine ou bulgare, elles se tiennent postées aux heures les plus chaudes de la journée après Coursan, parfois même avant.
Pourtant, il ne semble pas trouver de solution durable.
Selon leurs déclarations, ils vivent et habitent en Espagne à Ciudad Real, au sud de Madrid.Le chiffre, le chiffre : 25 prostituées On a compté jusqu'à.Que répondre à ses enfants qui vous demandent ce que font toutes ces dames le long de la route assises sur leur chaise en plastique ou debout en bord de route?» Certains automobilistes leur disent qu'elles attendent le bus, d'autres qu'elles se reposent.Une trentaine de jeunes femmes qui se prostituaient sur les routes de la région avaient été entendues.Parfois au bord des routes audoises.




[L_RANDNUM-10-999]