Garde à vous babord.
Belle promenade, vous savez, c'est beau la campagne corse.Il constitue un ensemble magnifique avec la tour d'Armagnac, la cathédrale, le palais archiépiscopal et les rives du Gers.Un autre photo du bloc passerelle du Béarnais, la lumière rasante permet de bien aprécier les détails.Le bout du "tunnel".On a ici une bonne vue du pont central d'un rapide.Le Béarnais fait escale à Palma de Majorque, capitale des îles Baléares.Le Béarnais, salle des machine.Nous sommes dans le poste 1, les spécialités sont mélangées, il y a des engagés mais aussi des appellés commes le bosco en voyeur coquine blanc au milieu qui est actuellement à la comex, il y a aussi le chouf du premier rang que tout le monde.Une autre vue de l'échange de courrier entre le Béarnais et le Lorrain que l'on voit ici.Le concert se passe plage arrière.(Photo Bernard seher - 1967?) Toujours dans le poste.
La ville se situait en escort shemale nederland plaine dès avant la conquête romaine, en contrebas du centre-ville actuel et sur la rive opposée du Gers.
Hôpital général Saint-Augustin Sa construction a commencé en 1715 grâce à un legs testamentaire (170 000 livres dont 63 000 pour l'hôpital) de l'archevêque d'Auch, Mgr Augustin de Maupeou.
À l'époque romaine, la ville connaît un important développement et devient un des principaux centres urbains de l'Aquitaine, située au croisement de deux voies romaines, Lyon des Convènes (Saint-Bertrand-de-Comminges) vers Agen et Toulouse vers Bazas.Petite note d'observation, on peut remarquer sur cette photo à quel point l'intérieur des bateaux de cette époque pouvait être encombré.Héraldique, logotype et devise modifier modifier le code Héraldique modifier modifier le code Blasonnement : Parti, au premier de gueules à l'agneau pascal d'argent, la tête contournée, portant une bannerette d'azur chargée d'une croisette aussi d'argent, à la hampe du même posée en barre,.On aperçoit à peine à l'horizon derrière le cargo, le rocher de Gibraltar.Février 1962, au cours d'un exercice en pleine nuit le Béarnais aborde le Lorrain, le choc a été très fort en voici les résultats sur l'avant du Béarnais.Toujours au sec à Missiessy.(photo Lemonnier - 1976) 1975/1976.Les lignes de démarcation qui séparaient les deux seigneuries étaient sculptées sur les portes de la ville et sur les piliers de l'ancienne halle.


[L_RANDNUM-10-999]