Sur le plan prescriptif, la norme du travail collectif des enseignants sest intensifiée ces dernières décennies (Perrenoud, 2001 ; Monica Gather-Muller, 1994, 1996, 2002 ; Tardif, 2007).
Ils illustrent la nécessité de exchange crypto volume prendre en compte, le libre echange definition dans la compréhension et lexplication de ces pratiques, des éléments liés aux ressources professionnelles mobilisées par les enseignants (leurs préoccupations, leurs ressources cognitives et affectives à lorganisation de lécole, à son environnement interne et externe puis aux.
Les modalités et lobjet de ces échanges seront mis en évidence à partir dune double lecture des pratiques : une lecture intrinsèque qui privilégie le point de vue des enseignants sur ces pratiques puis une lecture extrinsèque qui privilégie le regard de lobservateur.Tableau 1 Les déclarations des enseignants de lécole A sur leurs pratiques déchanges avec les collègues de travail Acteurs de lécole de cas où lacteur a été classé parmi les interlocuteurs privilégiés Sujets de discussion dominants ( / 70 des échanges) Premie r trimestre Deuxièm.Les écoles primaires sont de tailles identiques et sont toutes les deux situées dans des zones déducation prioritaire.Les travaux de Derouet et Dutrecq (1997) ont par exemple montré linfluence de la construction de significations «locales» et partagés relatives au projet scolaires sur les modalités de coordination des acteurs au sein de létablissement.Cette année, trois enseignants sont nouvellement arrivés.Au premier étage, une salle informatique, une classe pour lenseignante clap, deux classes d'élèves de cycle 2, une salle des maîtres, un bureau du directeur et deux salles supplémentaires pour les membres du clae et du rased.Lexistence de ce décalage justifie les récentes recherches sur la collaboration des enseignants au sein de lécole (Marcel, Dupriez, Périsset Bagnoud et Tardif, 2007).49Le deuxième axe de différenciation concerne la configuration des relations inter-personnelles ; au sein de lécole A, les enseignants échangent principalement entre pairs, durant les temps informels hors de la classe.Quatre enseignants exercent dans lécole depuis 1 an, 2 enseignants depuis une vingtaine dannées puis 2 enseignantes depuis le début de lannée.La Région Rhône-Alpes en France (formation professionnelle et technique exclusivement) : Avec 61 centres dapprentissage et plus de 40 000 élèves, la région Rhône-Alpes vous propose des opportunités incroyables pour développer vos échanges en formation professionnelle.
Durant ces réunions, sont abordés des sujets scolaires centrés principalement sur les pratiques enseignantes dans et hors de la classe (surveillance, projets décole, problèmes de comportement des élèves hors de la classe, etc.).18Les données montrent, dans un premier temps, que la salle des maîtres nest pas un lieu régulièrement fréquenté par le collectif denseignants.Pour en savoir plus, consultez.14Dans la classe de CP, lenseignante titulaire du poste (enseignante E) est partie début décembre en congé de maternité.Ce dernier est ancré dans une organisation professionnelle fortement formalisée, hiérarchisée, avec une division du travail importante et dont la cellule-classe constitue lunité principale à partir de laquelle sopère la construction identitaire de lenseignant, son autonomie et sa responsabilité professionnelle (Lessard et Tardif, 1999).Leur position sexplique en partie par les ressources personnelles dont ils disposent.



36Sur les 20 séquences observées le midi, nous avons noté la présence de plusieurs enseignants dans le bureau du directeur ainsi que celle de lassistante déducation (20 ).
A linverse, les enseignants de lécole B interagissent beaucoup plus fréquemment avec les autres acteurs de lécole, que ce soit par exemple avec le personnel municipal de lécole ou bien avec les enseignants spécialisés du rased.
En salle des maîtres, ont été observées majoritairement des interactions centrées sur des sujets hors scolaires (31 ) et politiques (17 ).


[L_RANDNUM-10-999]